Le choix des pneus

La durée de vie des pneus et leur entretien

Les pneusmatiques et les changements de saison

Autres conseils

LE CHOIX DES PNEUS


Le choix d’un pneu : l’essentiel à savoir

Les caractéristiques des pneus qui conviennent à votre véhicule sont habituellement celles des pneus d’origine (indiquées sur le flan du pneu). Des informations à ce sujet se retrouvent aussi dans votre manuel du propriétaire ou encore sur une vignette généralement apposée sur le montant de la porte du conducteur. Ces informations essentielles se présentent sous la forme d’une suite de lettres et de chiffres qui définissent respectivement la largeur du pneu, le ratio entre sa largeur et sa hauteur, son type, son diamètre intérieur, la charge et la vitesse maximales pour lesquelles il a été conçu.

Par exemple, 185/70 R 14 88H signifie que :

  • 185 correspond à la largeur du pneu en millimètres. Plus le chiffre est élevé, plus le pneu est large.
  • 70 correspond au pourcentage que représente la hauteur du flanc du pneu par rapport à sa largeur; dans ce cas, la hauteur du flanc est égale à 70 % de la largeur de la section.
  • R fait référence au type de construction : R = radial.
  • 14 est le diamètre intérieur du pneu exprimé en pouces. Il doit bien sûr correspondre à la dimension de la jante sur laquelle il sera monté.
  • 88 est l’indice de charge que le pneu peut supporter à son gonflage maximum; l’indice 88 correspond à une charge maximale de 560 kg.
  • H représente l’indice de vitesse pour lequel le pneu a été conçu; ce pneu peut donc rouler à une vitesse maximale de 210 km/h.

À ces données s’ajoutent les pressions de gonflage recommandées pour la performance optimale du pneu. Cette information est habituellement fournie par le fabricant du pneu ou du véhicule. Dans tous les cas, votre spécialiste Pneus SP saura aisément vous guider vers les pneumatiques qui correspondent le mieux à vos besoins.

Qu’est-ce que l’UTQG ?

Le Uniform Tire Quality Grading (UQTG) est un système de classement de la qualité des pneus qui facilite la comparaison entre les différents formats offerts sur le marché. L’UQTG mesure la performance du pneu en termes d’usure, d’adhérence et de résistance à la température. Dans chacun des cas, une cote de rendement est attribuée au pneu.

L’usure de la semelle permet de savoir, dans des conditions identiques, quel pneu s’usera plus vite. Les cotes attribuées vont en général de 60 à 700. Plus la cote est élevée, plus le pneu sera résistant à l’usure. Un pneu dont la cote d’usure est de 600 peut en principe s’user deux fois moins vite qu’un pneu coté 300.

L’adhérence du pneu indique sa capacité à stopper une voiture roulant en ligne droite sur une surface mouillée. Les cotes attribuées sont AA, A, B ou C où AA offre la meilleure adhérence. Un pneu dont la cote d’adhérence est de A sera donc plus efficace qu’un autre ayant une cote de C.

La température joue un rôle important dans la performance d’un pneu. Celui-ci produit d’abord de la chaleur en raison de la friction, notamment lors des freinages. Le pneu doit donc permettre de dissiper adéquatement cette chaleur afin d’éviter la surchauffe ou l’éclatement. Les cotes de température possibles vont de A (la plus haute) à C où C correspond aux exigences gouvernementales minimales.

Votre marchand Pneus SP vous indiquera quel pneu convient à votre véhicule et vous aidera à comparer les différents modèles.

Qu’est-ce que le sens de roulement ?

Le sens de roulement (ou de montage) des pneus désigne le sens dans lequel le pneu doit rouler selon son fabricant. Longtemps, les pneus ont été symétriques. Ces pneus n’ont pas de sens de roulement et peuvent donc être posés indifféremment en avant, en arrière, à gauche ou à droite. Le flanc extérieur du pneu symétrique est marqué d’un DOT.

Des innovations dans le domaine des pneumatiques ont amenés les fabricants à concevoir des pneus dits asymétriques et directionnels. Conçus pour repousser l’eau ou la neige vers les côtés extérieurs du véhicule, ils doivent rouler dans un seul sens. Ils doivent donc être montés sur le véhicule en fonction de leur sens de roulement. De tels pneus peuvent seulement être permutés de l’avant vers l’arrière ou vice versa.

Des pneus choisis pour votre voiture et vos besoins

Selon le type de véhicule que vous conduisez (automobile, camionnette ou véhicule utilitaire sport (VUS)) et les critères de performance et de rendement que vous jugez prioritaires, vous choisirez des pneus différents. Le tableau ci-dessous résume bien l’ensemble des options offertes.

Vos critères prioritaires Automobile Camionette et VUS
Longévité
Tenue de route confortable
Roulement doux et silencieux
Pneus de tourisme ou Touring Pneus sur route

Adhérence
Tenue de route
Maniabilité
Allure sport

Pneus de Performance Pneus de performance
Adhérence maximale
Roulement net et réactif
Pneus Ultra Haute Performance (UHP) Pneus Ultra Haute Performance (UHP) (pour VUS)
Roulement doux
Traction accrue sur route et hors route
Pneus Tout Terrain (A/T)
Traction accrue sur terrain humide, rocailleux ou sablonneux Pneus Hors Route (M/T)
Transport de charge lourde
Trajet sur routes difficiles
Pneus Robustes de Camion Léger (L/T) à 6, 8 ou 10 plis

Une combinaison des différents critères est possible selon les modèles de pneus. Votre conseiller Pneus SP vous aidera à choisir le modèle approprié.

Les pneus d’occasion, une bonne affaire ?

Contrairement à d’autres produits, un pneu peut avoir subi des dommages impactant grandement son efficacité sans être visibles à l’œil. Un trou infime, une usure inégale, un problème au niveau de la valve ou une gomme asséchée peuvent aisément passer inaperçus au moment de l’achat. Il est donc toujours recommandé de s’adresser à un spécialiste.

En cas de doute, contactez Pneus SP, il nous fera plaisir de vous répondre.

Sachez choisir une combinaison gagnante de pneus

Idéalement, pour votre sécurité, 4 pneus neufs devraient toujours être achetés et posés en même temps. Pour assurer une performance et une sécurité maximales, les pneus de chacune des quatre roues du véhicule devraient être de mêmes dimensions, marques et modèles. Ils auront ainsi une qualité optimale et une usure égale.

Si l’on doit absolument combiner des pneus différents, en raison d’une crevaison ou de l’usure, par exemple, il est important de respecter certaines règles :

  • Ne pas combiner des pneus de dimensions différentes.
  • Éviter de combiner des pneus radiaux et des pneus traditionnels (à carcasse diagonale), surtout sur un même essieu. Installez plutôt les deux radiaux sur l’essieu arrière et les deux non-radiaux sur l’essieu avant.
  • Éviter de combiner des pneus aux motifs différents, comme des pneus tout-terrains et des pneus toutes saisons.
  • Si vous n’achetez qu’un ou deux pneus neufs, faites-les toujours installer sur l’essieu arrière et ce, peu importe le type de traction de votre véhicule.

Votre marchand Pneus SP peut vous aider à sélectionner vos pneus de remplacement. À titre d’expert, il saura exactement comment installer vos pneus pour une performance et une efficacité optimales.

LA DURÉEE DE VIE DES PNEUS ET LEUR ENTRETIEN


Conseils de conduite pour allonger la durée de vie de vos pneus

Les pneus, tout comme votre véhicule, s’usent plus ou moins rapidement selon votre style de conduite. En adoptant une conduite souple et constante, vous solliciterez moins vos pneus et en allongerez d’autant leur durée de vie.

Idéalement, vous devriez vous abstenir de :

  • rouler à très haute vitesse ou faire patiner vos roues (ceci génère une chaleur excessive qui use vos pneus prématurément);
  • accélérer, freiner et virer « sur les chapeaux de roue » (ceci génère aussi une chaleur excessive qui use vos pneus prématurément);
  • heurter les bordures des trottoirs ou rouler sur des nids-de-poule, cailloux, verre et autres défauts de la chaussée (ceci peut endommager, voir perforer la gomme des pneus).

Un entretien régulier pour des pneus qui durent

Comme votre véhicule, la durée de vie de vos pneus dépend largement de la manière dont vous les entretenez. En plus d’adopter une conduite souple et constante, l’entretien des pneus comprend des mesures simples que chacun devrait effectuer fréquemment.

  • Inspecter visuellement les pneus pour l’usure ou les écorchures et en vérifier la pression (incluant la roue de secours) au moins une fois par mois.
  • Procéder aux changements saisonniers de pneus requis par la loi.
  • Ralentir à l’approche de trous dans la chaussée, de dos d’âne ou de reliefs importants sur la chaussée.
  • Faire procéder la permutation des pneus tous les 10 000 km.
  • Faire ajuster le parallélisme et l’équilibrage des roues pour éviter les vibrations et l’usure inégale.
  • Éviter de dépasser les indices de charge de vitesse indiqués sur le flanc des pneus.
  • Nettoyer régulièrement les pneus.
  • Entreposer les pneus correctement.

Usure des pneus : test et trucs

L’usure des pneus peut sérieusement affecter leur adhérence, c’est pourquoi il est important de remplacer les pneus lorsqu’ils sont trop usés. Tous les pneus portent ainsi des indicateurs d’usure qui deviennent visibles lorsque la bande de roulement est amincie jusqu’à 1,6 mm ou 2/32 po d’épaisseur. À ce moment, le pneu doit être remplacé.

Une autre manière pratique et courante de vérifier l’usure de la bande de roulement d’un pneu est le « test du 25 cents ». Il s’agit simplement d’insérer une pièce de 25 cents dans l’une des rainures du pneu, en s’assurant de positionner le nez du caribou vers le fond du pneu. Si le bout du museau du caribou est visible, il est temps de remplacer le pneu.

Au-delà de l’usure, une inspection visuelle régulière des pneus peut vous renseigner sur l’entretien que nécessite votre véhicule. Par exemple, si vous remarquez :

  • une usure prématurée aux extrémités : il est fort possible que le pneu soit insuffisamment gonflé (pression trop basse)
  • une usure au centre de la bande de roulement : il est fort probable que le pneu soit trop gonflé (pression trop élevée) ou soumis à des vitesses excessives en regard de son indice de vitesse
  • une usure d’un seul épaulement : il est fort possible que le parallélisme de votre véhicule soit déficient
  • une usure très inégale, il est fort probable que le parallélisme ou certaines pièces de conduite (direction, amortisseurs) de votre véhicule soient déficients ou aient besoin d’être ajustés.

En consultant votre expert de Pneus SP, vous saurez éviter des dommages plus importants et vous assurer de conduire un véhicule à la fois performant et sécuritaire.

La bonne pression pour une sécurité sans stress

La pression de gonflage a un grand impact sur la sûreté de vos pneus, leur performance, leur longévité, leur usure, la tenue de route qu’ils offrent et même sur la consommation d’essence de votre véhicule. Contrairement à ce que bien des gens croient, une pression de gonflage réduite n’augmente pas l’adhérence. Au contraire, un gonflage insuffisant peut augmenter la friction, faire surchauffer vos pneus, causer leur rupture subite et user prématurément les pneus. À l’inverse, une pression de gonflage trop élevée rend les pneus vulnérables aux dommages causés par les défauts de la chaussée.

La pression de gonflage recommandée par le fabricant du véhicule est optimale. Elle assure le meilleur rendement du pneu ainsi qu’une usure minimale. La pression de gonflage recommandée est indiquée dans le manuel du propriétaire du véhicule ou encore sur l’étiquette collée sur le montant de la portière du conducteur.

Rappelons cependant que la pression des pneus gonflés à l’air doit régulièrement être vérifiée en regard des fluctuations de température. Les pneus peuvent perdre jusqu’à 2 lb/po2 par mois dans les conditions normales d’utilisation, plus 1 lb/po2 pour chaque baisse de température de 6°C.

Se munir d’une jauge de pression de qualité et procéder à des examens réguliers vous assureront un rendement optimum. Finalement, il est toujours recommandé de vérifier la pression des pneus – y compris la roue de secours – avant un long trajet et avant de transporter une lourde charge. Finalement, la pression des pneus doit toujours être prise à froid, c’est-à-dire lorsque le véhicule a cessé de rouler depuis suffisamment longtemps pour que la chaleur ait été dissipée.

Entretien des pneus 101 : alignement, balancement et permutation

L’alignement (parallélisme) et le balancement (l’équilibrage) des pneus sont essentiels. Grâce à ces deux ajustements, on s’assure que le pneu est bien posé pour qu’il soit performant.

Le parallélisme, comme son nom l’indique, consiste à s’assurer que toutes les roues soient bien parallèles et alignées par rapport au système de direction du véhicule. C’est un élément qui a un impact direct sur la longévité et la sûreté des pneus puisqu’il affecte la tenue de route du véhicule, sa performance, son rendement et l’usure des pneus. Lorsque le parallélisme des roues est défectueux, la direction répond mal, il devient difficile de rouler en ligne droite et la suspension du véhicule est inutilement sollicitée.

Le parallélisme des roues devrait être vérifié tous les 20 000 km, de même qu’après avoir subi une collision ou heurté fortement une bordure de trottoir, un nid-de poule ou un autre défaut de la chaussée. On devrait aussi faire vérifier le parallélisme lorsqu’on remarque une usure inégale des pneus ou un changement dans la tenue de route du véhicule, particulièrement s’il semble « tirer » d’un côté ou de l’autre.

De son côté, l’équilibrage d’une roue représente l’état dans lequel un pneu et une roue tournent, tout leur poids étant uniformément réparti. Un assemblage pneu-roue hors de son équilibre produit un flottement des roues ou un tremblement latéral, des vibrations dans le siège, le plancher ou la colonne de direction. Ces vibrations peuvent secouer le véhicule au point que des pièces se relâchent et se brisent. Un mauvais équilibrage entraîne aussi une usure prématurée des pneus, augmente la consommation d’essence et affecte directement la tenue de route du véhicule. Il peut aussi causer des dommages à la suspension du véhicule en plus de causer une fatigue inutile à son conducteur.

On doit procéder à l’équilibrage d’une roue tous les 20 000 km et chaque fois qu’un pneu est réparé, remplacé ou qu’un nouveau pneu est installé. De plus, lorsque l’on remarque des vibrations dans la conduite ou une usure inégale des pneus, il est judicieux de faire vérifier l’équilibrage et le parallélisme des roues.

Finalement, une autre mesure d’entretien essentielle concerne l’usure. Comme l’usure d’un pneu affecte sa performance, l’idéal est d’avoir des pneus qui ne soient pas trop usés, mais aussi également usés entre eux.

Un moyen de favoriser l’usure uniforme de vos pneus et d’augmenter leur longévité consiste à en effectuer la permutation régulière. Il existe différents schémas de permutation des pneus; le manuel du propriétaire fourni par le manufacturier du véhicule pourra vous renseigner à ce sujet.

Consultez le guide du propriétaire du véhicule ou votre marchand Pneus SP pour obtenir une recommandation. À moins d’indication contraire dans le manuel du propriétaire du véhicule, vous devriez effectuer la permutation des pneus tous les 10 000 km. Pour les véhicules de plus de 140 c.v., la permutation est recommandée aux 5000 km.

Quand devrais-je changer les pneus de mon véhicule

Vos pneus ont été conçus pour une adhérence optimale à la route en regard des conditions météorologiques. Le type et la profondeur des rainures de vos pneus conditionnent cette adhérence. Les rainures des pneus trop usés réduiront l’efficacité du pneu et risquent de mettre votre sûreté en péril. Vérifiez régulièrement les indicateurs d’usure de vos pneus. Tous les pneus ont des barres d’usure qui indiquent si la profondeur restante de la bande de roulement n’est plus que de 2/32e de pouce. Lorsque l’épaisseur de la bande de roulement n’est plus que de 2/32e de pouce ou que les indicateurs d’usure de n’importe quelle partie du pneu deviennent visibles, le pneu est usé et doit donc être remplacé.

Une autre manière pratique et courante de vérifier l’usure de la bande de roulement d’un pneu est le « test du 25 cents ». Il s’agit simplement d’insérer une pièce de 25 cents dans l’une des rainures du pneu, en s’assurant de positionner le nez du caribou vers le fond du pneu. Si le bout du museau du caribou est visible, il est temps de remplacer le pneu.

En cas de doute, contactez Pneus SP, il nous fera plaisir de vous répondre.

LES PNEUMATIQUES ET LES CHANGEMENTS DE SAISON


Soyez bien chaussés pour l’hiver

Lorsque l’hiver arrive, il est primordial que votre véhicule soit bien chaussé. Au Québec, les premiers risques de gel au sol surviennent généralement dès le début octobre. Vous pouvez installer vos quatre pneus d’hiver sans risquer de les user dès qu’il fait 7oC.

Voici 4 bonnes raisons d’utiliser des pneus d’hiver :

  • diminution jusqu’à 25 % de la distance de freinage*
  • au Québec, 38 % des accidents mettent en cause des voitures sans pneus d’hiver*
  • adhérence significativement accrue du pneu à la chaussée
  • préparation adéquate face aux intempéries (gel, verglas, tempête).

Pour bien choisir vos pneus, tenez compte du type de véhicule que vous conduisez et de l’environnement dans lequel vous serez appelé à circuler.

Circulation Caractéristiques souhaitées Pneus recommandés
Rural Traction en conditions extrêmes, adhérence au freinage et en courbe, stabilité et tenue de route
  • Pneus neige et glace + crampons
  • Pneus neige
Urbain/rural Traction à l’accélération et en pente, adhérence au freinage
  • Pneus glace et neige
  • Pneus glace + crampons écologiques
Urbain Traction à l’accélération, adhérence au freinage et stabilité
  • Pneus neige et glace
  • Pneus glace
Urbain/autoroute Confort de conduite, stabilité, tenue de route et adhérence au freinage
  • Pneus glace et neige
  • Pneus performance neige et glace
  • Pneus performance glace

* Les VUS peuvent aussi être munis de pneus d’hiver route ou hors route.

La loi : soyez en règle pour déjouer l’hiver

Selon le Code de la sécurité routière, tous les taxis, les véhicules de promenade, les cyclomoteurs et les motocyclettes immatriculés au Québec doivent être munis de pneus spécifiquement conçus pour la conduite hivernale pour la période allant du 15 décembre au 15 mars.

À compter du 15 décembre 2014, les pneus conçus spécifiquement pour la conduite hivernale sont obligatoires au Québec.

pneus hiver pneus été

Selon un nouveau règlement du Code de la sécurité routière, à compter du 15 décembre 2014 un pneu d’hiver devra nécessairement porter le pictogramme représentant une montagne sur laquelle un flocon de neige est superposé ou être muni de crampons et utilisé conformément au Règlement sur l’utilisation d’antidérapants sur les pneus de certains véhicules.

Ainsi, lors de la mise en place en 2008 de la loi sur les pneus d’hiver, un pneu hiver ou 4 saisons doté d’une inscription particulière sans être doté du pictogramme hiver était accepté. À partir du 15 décembre 2014, ce type de pneus ne sera plus accepté et ce, même s’il est encore en excellente condition.

Il est important de rappeler que, en matière de sécurité routière, les pneus d’hiver ont fait leurs preuves. Ils assurent une meilleure stabilité du véhicule en cas de freinage, lui permettent de s’immobiliser sur une plus courte distance et contribuent à conserver sa trajectoire dans un virage.

En cas de besoin, les experts de Pneus SP sauront vous renseigner, n’hésitez pas à nous joindre.

L’été, vos pneus aussi peuvent souffrir de la chaleur !

Pourquoi n’est-il pas recommandé de rouler en pneus d’hiver l’été ?
Pour les pneus d’hiver, l’été présente des conditions extrêmes. Conçus pour le froid, la neige et la glace, les pneus d’hiver employés en été sont ainsi formellement dangereux. De plus, ils augmenteront votre facture d’essence, s’useront prématurément et vous obligeront à sursolliciter des pièces clés de votre véhicule (freins, direction, suspension, etc.)

S’ils sont utilisés l’été, les pneus d’hiver :

  • perdent une grande partie de leur adhérence
  • allongent la distance de freinage de 25 à 30 %
  • rendent les manœuvres d’évitement et de contournement moins précises
  • augmentent considérablement la consommation de carburant du véhicule
  • ont beaucoup plus de chance d’éclater en raison de la chaleur
  • présentent un risque accru d’aquaplanage
  • s’usent beaucoup plus vite.

AUTRES CONSEILS


Le gonflage à l’azote : faits et mythe

Le gonflage des pneus à l’azote est désormais disponible pour l’ensemble des automobilistes. L’azote est cependant utilisé depuis des décennies pour le gonflage des pneus des avions ou des voitures de course. La raison d’un tel choix est simple : l’azote est un gaz inerte. Comparativement à l’air ambiant, l’espace qu’il occupe est beaucoup moins sensible aux fluctuations de températures. Gonfler les pneus à l’azote assure une pression plus stable dans les pneus et, de ce fait, élimine les risques de sous-gonflage par temps froid et de surgonflage par temps chaud.

La pression plus stable des pneus que procure le gonflage à l’azote se concrétise par de nombreux avantages, dont :

  • une meilleure tenue de route
  • un moins grand risque d’éclatement du pneu
  • une usure réduite et égale des pneus
  • des économies de carburant
  • une durée de vie prolongée des pneus.
Vrai ou faux ?
En cas de crevaison ou de fuite, un pneu gonflé à l’azote ne peut être regonflé à l’air. Faux Regonflé à l’air, un pneu continue d’être fonctionnel, mais les avantages que procure le gonflement à l’azote sont perdus.
Les jantes de pneus gonflés à l’azote sont mieux protégées contre la rouille et s’usent beaucoup moins vite. Vrai Gonflé à l’azote, le pneu ne contient presque pas d’oxygène, il n’y a donc pas d’oxydation.
Les points de service pour le gonflage à l’azote sont rares. Faux Au Québec, le gonflage à l’azote est offert chez de plus en plus de commerces, les petits ateliers comme les grands.
Le gonflage à l’azote entraîne des économies. Vrai L’azote, par sa stabilité, réduit l’usure des pneus et la consommation de carburant tout en offrant une meilleure sécurité sur la route.
L’azote est insensible aux changements de température. Vrai Les écarts de température ont un impact minime et négligeable sur la pression des pneus gonflés à l’azote (+/- 1 psi).

Votre conseiller Pneus SP possède la formation, l’équipement et l’expertise nécessaires à l’entretien et au rendement maximal des pneus de votre véhicule.

N’hésitez pas à nous joindre pour en savoir plus.

Tout savoir sur les systèmes TPMS

La loi américaine exige que tous les véhicules de type tourisme fabriqués aux États-Unis après le 1er janvier 2008 soient dotés d’un système de surveillance électronique de la pression des pneus, couramment appelé système TPMS (Tire Pressure Monitoring System). Comme son nom l’indique, ce système surveille la pression de vos pneus. Si la pression de vos pneus a besoin d’être ajustée, un voyant lumineux s’allume sur le tableau de bord.

Les systèmes TPMS nécessitent des mesures d’entretien et de remplacement particulières des roues et des pneus. Il faut par exemple réamorcer les TPMS lorsqu’on procède à la pose des pneus d’hiver. Vous devez donc porter une attention particulière aux TPMS pour en tirer le meilleur parti.

Votre conseiller Pneus SP possède la formation et l’expertise nécessaires à l’entretien et au bon fonctionnement du système TPMS de votre véhicule.

Ce qui se cache derrière les bruits ou vibrations

L’effet de vibration de la voiture et les bruits qui y sont associés révèlent généralement un problème d’équilibrage ou de parallélisme des pneus, ou encore un problème mécanique. Dans les deux cas, visitez rapidement Pneus SP, ces vibrations constituent non seulement un danger pour la tenue de route, mais aussi un risque de dommages aux pneus et à la suspension de votre véhicule.

La crevaison

En cas de crevaison, il faut éviter de rouler sur le pneu crevé – même sur une courte distance – car ceci risque de l’endommager davantage, voire le rendre irréparable. Il n’est pas recommandé de tenter de regonfler le pneu soi-même ou d’utiliser les obturateurs en caoutchouc (ils ne sont pas toujours étanches et risquent de causer une fuite d’air). De plus, il faut éviter de tenter de réparer une perforation de la semelle excédant 6 mm (1/4 po).

Le pneu crevé doit être examiné par un expert. Lui seul saura évaluer l’ampleur des dommages et vérifier s’il y a eu bris à l’intérieur de la carcasse. Chez Pneus SP, nous serons à même de vous informer rapidement quant aux possibilités de réparation du pneumatique.

N’hésitez pas à nous joindre pour en savoir plus.